Voir récit plus bas !!!  

  . 

        

 

 


                             

 

                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CARNET DE ROUTE DU 9ème RAID DES CONTREBANDIERS    (8 au 11nov. 2008)

 

SAMEDI 8 NOVEMBRE 2008

C'est parti ! en convoi, le rassemblement est prévu à Muret à 6h15... le départ se fera avec une heure de retard... à cause de Jérôme et de Guillaume, ils ont remonté le moteur de leur deuche dans la nuit ...donc les réglages se font le matin!! ça roule bien, première halte à l'entrée de Bossost pour faire un ravitaillement de produits solides et liquides!! puis direction Benabarre...Barbastro...et Candasnos où nous retrouvons les Aveyronnais!

                        

C'est donc huit véhicules et douze membres d'équipage qui s'engagent dans le raid!

 

Il est 13h... nous prenons possession du road book et en avant l'aventure...cette région Los Monegros, nous

      

propose des paysages magnifiques : des fermes dignes du Far-West...à 15h30 ...pause déjeuner au restaurant « L'Espagnol à Bujaraloz...repas pantagruélique!...bien arrosé... pas de sieste, le repas fini... hop!! c'est le départ de la première spéciale! un circuit à faire dans le moins de temps possible, Jérôme et Guillaume, deux sympathiques barjots  du volant  font le meilleur temps: 11 minutes et 30 secondes...avec dérapages contrôlés... accélérations impressionnantes !, Jean-Michel et François « les aveyronnais » sont 2ème avec un temps de 11'51'',  Jean-Marie et Lucas « père et fils » font le 3ème temps:13'17'',ensuite François et Michel se classent 4ème en 13'34'' et Patrick seul, sans copilote est 5ème en 14'16''...Bravo!!

            

Il est 17h15, nous repartons en convoi pour certains... (François/Michel, Jean-Marie/Lucas, Patrick, et moi JF) ... avec le road book, nous prenons la piste, la nuit est tombée et nous devons rejoindre  le bivouac (point GPS N 41 37 316  W 000 20 510)...il est très difficile d'apercevoir les repères sur le terrain... ce sont quatre deuches... qui jardinent... tournent en rond ...le long de la voie ferrée, des trous énormes,  ornières, saignées  et là j'embourbe ma deuche... tout le côté gauche...les 2 roues sont enfoncées dans une boue bien gluante!! impossible d'avancer ou de reculer!!!...appel à la CB et la solidarité joue...Patrick met les bottes … Jean-Marie y laisse une paire de chaussures... ils poussent...j'use l'embrayage...marche avant....marche arrière... et enfin au bout d'une demie-heure je sors de ce merdier!!... c'est pour constater que la roue arrière gauche est crevée...changement de roue...Jean-Marie m'en prête une ( encore de la solidarité!), car mes 2 roues de secours sont inaccessibles, il faut tout sortir et tout poser dans la boue!! pour les atteindre!! Erreur de préparation... il faut modifier le rangement des roues.

Nous repartons...enfin le village de Monegrillo...nous sommes à quelques kilomètres du bivouac … nous tentons de le rejoindre au GPS...en laissant le road book de côté!! Henri et l'équipage déjà arrivé, nous entendent... mais nous ne pouvons les rejoindre par ce chemin!!!

                
Là, le groupe éclate... Jérôme et Guillaume nous ont rejoint, dans un vrombissement de moteur, ils disparaissent dans la nuit avec Patrick à leurs trousses. François et Michel s'obstinent au GPS..., Jean-Marie/Lucas et moi, sur les conseils d'Henri, nous reprenons le road book, et suivons la route Monegrillo-Lanaja...puis le chemin à droite qui passe devant une antenne...Henri nous guide à la CB, et enfin OUF!!! le bivouac...nous y retrouvons : Henri, Clotilde et les « Aveyronnais » et oui ce sont eux qui sont arrivés les premiers!! nous sommes donc les seconds!!

 

En attendant apéro!! Une bonne heure après...François/Michel arrivent.... et après trois heures, Jérôme/ Guillaume et Patrick font une entrée triomphale dans le bivouac... ils racontent... nous racontons  nos péripéties nocturnes et c'est fort tard que l'extinction des feux se fait!!

 

DIMANCHE 9 NOVEMBRE 2008

Réveil vers huit heures...chacun vaque à ses affaires...l'un fait son p'tit déj, l'autre range sa tente...nettoie le bivouac... contrôle son véhicule....


Puis c'est le briefing.... suit le départ vers le village de Monegrillo... une deuche ne veut pas démarrer... celle de Jérôme et Guillaume, le démarreur vient de jeter l'éponge!! et c'est en poussant qu'ils prennent le départ!! vers le village.... au cours de la descente... tout à coup cette même deuche s'affaisse sur le côté gauche... premier diagnostic de Jérôme et de Guillaume....bras de direction... puis ils affinent, c'est le support du couteau qui a lâché!!... arrêt de 3 deuches pour aider dans la mesure de nos possibilités ...les autres sont déjà au village... nous prévenons Henri des dégâts!!... il nous rejoint après avoir donné le départ à l'équipage « François/Michel » ...ILS SONT ET ILS SERONT LES PREMIERS SUR CE COUP !!! mais … attendons la suite!

                 

Réparation de fortune pour rejoindre la station service du village où là Henri a dégoté un gentil espagnol qui veut bien nous aider en prêtant un poste à souder...une ponceuse...Je découvre comment mettre une deuche en PLS (position latérale de sécurité)...pauvre bête couchée sur le flanc qui attend les soins!!
« et j'te donne un couteau... un boulon de 10 »  ça ponce, ça soude sous le regard interrogateur de notre hôte espagnol... enfin c'est réparé!!... le départ peut être donné... Jérôme et Guillaume, Patrick , Jean-Michel et François, Jean-Marie et Lucas ...s'élancent aux trousses de François et Michel...ils ont deux bonnes heures d'avance....mais... Henri reçoit un appel de détresse de nos deux premiers... leur deuche est plantée dans un trou boueux! (page 13 du road book case 10... c'est écrit... attention trous!!!)

Autre appel de Jérôme et de Guillaume … leur deuche est de nouveau arrêtée … la réparation n'a tenu que quelques kilomètres... Patrick est avec eux!

Henri et moi repartons à l'envers en laissant Clotilde, seule au bord du chemin… pour retrouver et aider les malheureux raideurs!! nous croisons un groupe de trois véhicules (François et Michel qui finalement ont réussi avec l'aide d'un paysan et de son 4X4 à sortir du trou!!, nos aveyronnais  et le père et fils)... ils continuent, nous nous joignons à eux... nous retrouvons Clotilde! Henri décide de rejoindre le groupe Jérôme/Guillaume, Patrick pour trouver la solution!! il est convenu que nous nous retrouverons  à l'hôtel-restaurant Las Galias à Zuera près du rio Galliego.
Après une heure d'attente au point de rendez-vous, trois équipages décident de continuer vers le lieu du bivouac « le monastère de Sancho Abarca »

                

 

Clotilde et moi attendons Henri en prenant des nouvelles téléphoniques!!  vers 19 heures, Henri arrive, il nous raconte les péripéties : la pièce soudée le matin n'a pas tenu car le fait de la souder ça l'a détrempée, elle s'est donc cassée. Ensuite il y a un essai d'achat de pièces avec deux espagnols... mais le prix demandé: 500€ est exorbitant... « ce sont des enc... »comme le dit Henri! Finalement retour à la station où ils retrouvent notre gentil espagnol... et après un usinage de fortune... la pièce est remontée comme à l'origine … et tiendra jusqu'à la fin du raid!!
Nous avons rejoint le bivouac du monastère  Sancho Abarca ...palabres autour du feu de cheminée... dans un refuge très sympa!

 

Un lever de soleil sur la plaine de Zaragoza... magnifique … un ensemble de bâtiments à l'abandon … des travaux sont commencés pour faire un complexe hôtelier... en attendant c'est une adresse à retenir pour celles et ceux qui voudraient visiter la région de Saragosse (point d'eau potable, un refuge avec des cheminée... de l'électricité quand les espagnols sont là!!)

 

 

LUNDI 10 NOVEMBRE 2008

Petit déjeuner...au point d'eau je fais une tentative pour « laver le cochon » l'eau est très froide, ce ne sera qu'une toilette de chat!!

 

Briefing et départ pour le désert des Bardenas, dans le brouillard...nous nous divisons  en deux groupes de quatre deuches pour ne pas attirer l'attention des gardes du parc naturel!!

Paysages grandioses... de magnifiques cheminées de fées, la plus belle celle nommée « Castil de Tierra » le Far-West...en Espagne. Un petit détour pour faire des photos.... de touristes!!... alignement de 2Cv et des chauffeurs devant Castil de Tierra!!

                

Nous déjeunons au restaurant Latorre à Liedena...hum!! que c'est bon les «  patatas al bacalao » arrosé de vin de Navarre

 

Certains repartent par la piste... d'autres suivent Henri … nous nous retrouvons tous au pont romain de AOIZ, là! des espagnols admirent nos 2Cv... ils connaissent.

Départ d'une spéciale...vers le bivouac  dans les montagnes  ( N 42 50 350 W 01 10 628 à 1135m) en direction « bosque del Irati »

     
Vers 19h, nous recevons un appel de François et Michel... Jérôme et Guillaume ont ...encore cassé... à l'arrière cette fois, Henri et Patrick partent les rejoindre... une fois réparé, nous montons tous vers le bivouac  en suivant une horde de jeunes sangliers...spectacle exceptionnel...et ils ne sont pas pressés de nous laisser passer!! les aveyronnais sont déjà arrivés et un magnifique feu crépite … ça nous réchauffe... les bouteilles Whisky...Pastis...Vin...s'évaporent rapidement... les aveyronnais nous font une démonstration de fabrication d'aligot pour se caler l'appétit! un peu béton … le résultat!

       

Ensuite chansons...grivoises et histoires autour du feu, nous amènent très tard dans la nuit... aucune  réclamation des voisins pour tapage nocturne!!!n'est signalée.

 

MARDI 11 NOVEMBRE 2008

Dés le lever du jour, Jérôme  réussit à allumer le feu et nous prenons le petit déjeuner autour... c'est bien agréable!

        

Nous partons vers notre dernière étape le chalet Pedro dans la forêt d'Iraty. En chemin nous nous arrêtons dans une épicerie et traversons le village de « fabrica de Orbaitzeta » ...c'est là que se fabriquaient sabres... canons et autres armes de l'armée espagnole...du temps des guerres de Napoléon.

 

Nous traversons la frontière à la borne 212... elle date de Louis XIV... le raid des contrebandiers prend ici toute sa signification! Puis c'est la descente vers le chalet Pedro.... un dernier apéro … les deuches sont là toutes alignées...encore une fois, elles nous ont apporté que du plaisir!!

Le repas du chalet Pedro ….du jambon sur des tartines... une côte de bœuf grillée avec des poivrons... du fromage de brebis...c'est de l'excellente gastronomie basque!!

 

Au cours du repas sont décernés les prix!      sont déclarés :

 

Ø                premiers... et c'est incontestable: Jean-Michel et François

 

Ø                 deuxièmes    Jean-Marie et Lucas

 

Ø                 troisièmes     Jérome et Guillaume

 

Ø                quatrièmes     François et Michel

 

Ø                cinquième      Patrick

 

Ø                Coupe des dames   Clotilde

  

Nous avons  rejoint ...nos domiciles... des idées et des souvenirs pleins la tête de cette neuvième édition du raid des contrebandiers. Il nous a permis de connaître les frissons de l'aventure … en dilettante pour les uns

… en concurrents acharnés pour les autres! Mais, tous nous sommes déjà prêts à revivre l'épopée des contrebandiers l'année prochaine!!

J.F. HVOINSKY